jeudi, novembre 20, 2008

Gags pourris, mais avec des longs nez.

************
L'hébergeur a supprimé ces images. L'auteur ayant la flemme de les remettre, parce que trop laides, cette pages restera vide
************




Et voilà le retours des longpifs. Ce qui signifie que j'arrive au bout de ma réserve de gribouilles encrées... La qualité est donc pourrie, car ces gribouilles ont plus d'un an, et ont été photographiées. Rien pour elles quoi.

image

Ceci est une reprise d'un jeu de mots qui ne marquera pas l'histoire de l'humour. Si vous ne comprenez pas, demandez moi l'explication. Ou même mieux : me demandez pas, et sachez que vous avez rien perdu...

image

Alors là, c'est une tentative de gag vaguement économique, mais je n'en suis pas fier non plus.

image

Et voilà enfin ce pour quoi vous venez tous : de l'humour fin, racé, visuel... J'aurais pu ne poster que celle là, mais alors quand aurais-je posté les autres ?

3 commentaires:

Saïmon a dit…

Bon, clairement ce post est minable, mais c'est aussi l'occasion de constater combien j'ai progressé. C'est toujours satisfaisant pour l'égo.

Sur ce, je vais me coucher, ma semaine a été difficile...

(et ce n'est pas fini, malheureusement)

Gox a dit…

effectivement t'as bien progressé! moi ces petites blagues j'aime bien! surtout le coup de la fusion...économique...

Et pour le premier gag...effectivement j'ai pas compris ^^

A+

Saïmon a dit…

C'est une reprise, à mon avis mal mise en scène ici. En gros cela donnait : "l'avenir de l'emploie,c'est la recherche : d'ici 10 ans, nous serons tous chercheurs, chercheurs à l'ANPE" (ce qui oralement donnait : chercheur à lampe).

D'où le gag.

Ou pas.